Besoin d'aide pour les vacances

En juillet et août, certains d'entre nous partiront se changer les idées ou se reposer pendant quelques jours.

Nos deux services civiques, Clotilde et Julien vont très bientôt voir leur contrat se terminer.

 

Voilà pourquoi nous demandons à ceux qui restent ou ne partent pas lontemps d'intensifier ou multiplier leurs visites sur le camp pendant cette période: il est important que Terre d'errance ait une présence visible sur le camp le plus souvent possible.

Ne serait-ce que pour boire un thé ou un café et voir ce dont les réfugié.e.s ont besoin.

Plus d'infos ici


Terre d'Errance soutient celles et ceux qu'on appelle "les migrants", ces personnes exilées en transit qui traversent la France à la recherche d'un endroit où trouver refuge. L'association intervient plus particulièrement dans les campements de Norrent-Fontes et de Chocques, deux villages situés le long de l'A26, entre Béthune et Saint-Omer, dans les Hauts de France.

En savoir plus...



Besoin d'eau

Il commence à faire chaud et les 2000 litres fournit par la municipalités ne suffisent pas pour couvrir les besoins élémentaires.

En savoir plus pour aider.

 

 

 

 

 

Permanence

Attention, pas de permanence pendant les vacances!

Vous avez des questions, des idées ? Vous souhaitez nous contacter ?

Venez nous rencontrer lors de notre permanence du lundi après-midi, de 14h à 16h (et plus longtemps quand ça nous est possible), au presbytère de Norrent-Fontes (1 rue Jules Ferry – en réalité, sur la place que l'on trouve en tournant au crédit agricole, sur la route principale).

 

Décision de la cour

Le 6 avril, la cour d'appel a confirmé la décision de ne pas autoriser l'expulsion du camp de Norrent-Fontes.

Une bonne nouvelle pour les exilé.es et pour les associations !