Appel aux dons financiers

Le camp de Norrent-Fontes a été évacué et détruit le 18 septembre 2017 mais...

 

Des éxilé.e.s  qui ne veulent pas demander l’asile en France ont quitté les hébergements où ils et elles avaient été contraint.e.s d’aller le 18 septembre, d’autres le feront dans les jours qui viennent.

C’était prévisible et les autorités le savaient également !

 

Une aide d'urgence se met en place avec les bénévoles de l'association, mais avec des conditions particulières vu les endroits où se cachent les exilé.e.s.

 

Nous avons besoin de dons financiers.

Lire plus

 


Terre d'Errance soutient celles et ceux qu'on appelle "les migrants", ces personnes exilées en transit qui traversent la France à la recherche d'un endroit où trouver refuge. L'association intervient plus particulièrement dans les campements de Norrent-Fontes et de Chocques, deux villages situés le long de l'A26, entre Béthune et Saint-Omer, dans les Hauts de France.

En savoir plus...



Destruction du campement

Bien que la cour d'appel ait confirmé l'interdiction de faire évacuer le camp de Norrent-Fontes. Un arrêté d'expulsion a été affiché le samedi 16 septembre et le camp a été détruit le lundi 18 septembre dès 7h30!

 

 

 

 

 

Permanence

Vous avez des questions, des idées ? Vous souhaitez nous contacter ?

Venez nous rencontrer lors de notre permanence du lundi après-midi, de 14h à 16h (et plus longtemps quand ça nous est possible), au presbytère de Norrent-Fontes (1 rue Jules Ferry – en réalité, sur la place que l'on trouve en tournant au crédit agricole, sur la route principale).

 

Décision de la cour

Le 6 avril, la cour d'appel a confirmé la décision de ne pas autoriser l'expulsion du camp de Norrent-Fontes.

Une bonne nouvelle pour les exilé.es et pour les associations !